Lifestyle

Confinement au quotidien

20 avril 2020

Depuis que ce virus s’est répandu dans le monde (vive la mondialisation ), les pays ont fermé leurs portes chacun leur tour. Tous essaient de freiner la propagation du virus sur leurs territoires. Chez nous, le gouvernement a opté pour un confinement avec couvre feu. Il avait même été jusqu’à interdire la vente d’alcool du fait de nombreux rassemblement au début du confinement. Alléluia, la vente est à nouveau ouverte – sous conditions – pour le plus grand bonheur des cavistes et des buveurs ! Cela fait donc aussi plus d’un mois qu’il est impossible pour moi de bosser : pas de mariage célébrés, pas de visites, pas d’état des lieux… Et surtout, avec les écoles et garderies fermées, il faut garder les enfants à la maison ! Alors il a fallu s’occuper et gérer le temps comme on pouvait.

 

 

AVEC LES ENFANTS

Mes deux enfants sont avec moi à longueur de journée depuis la fermeture des garderies et des écoles, soit deux jours avant l’annonce du confinement. Il a fallu donc trouver de quoi les occuper et trouver une organisation pour que tout le monde s’y retrouve.

Ecole à la maison

Casquette de maîtresse obligatoire pour cette période de confinement. On a installé un petit bureau avec un ordinateur dans le salon pour qu’il puisse avoir son cadre de travail et faire correctement ces exercices. L’école à la maison s’est fait sur une période de deux semaines avec des exercices de français et de mathématique envoyés par sa (vraie) maîtresse. Il a fallu s’armer de beaucouuuup de patience pour lui expliquer correctement 439 fois la même chose, lui répéter 937 fois de ne pas jouer (avec le stylo ou la mouche ou la souris de l’ordinateur…) et de créativité chaque nouveau jour pour occuper sa sœur pendant son temps de travail.

Propreté

Le confinement, ça a du bien. Je passe du temps avec ma petite , ce qui me permet d’avancer en terme de propreté avec elle – chose que je n’aurais jamais pu faire en temps normal et que j’aurai reporté à « plus tard ». Alors, on lui a acheté son petit pot pour commencer doucement. Au final, elle était prête car elle a acquis sa propreté en 3 jours seulement, excepté durant la sieste et la nuit. C’est un vrai petit exploit car avec mon fils, c’était une autre paire de manches. Alors, on est super fier d’elle dans sa progression de la propreté. Et ça fait des économies supplémentaires en couches même si durant le confinement, on était repassé aux couches lavables.

Activités

Au niveau des activités avec les enfants, on a privilégié les legos, les livres, les jeux de société, les activités manuelles et la cuisine pour occuper leur temps. A cela se rajoute la mode incontournable des écrans avec des clips musicaux pour les grands et les petits, et les films à voir ensemble. Ce n’est pas facile de varier les activités et de tenir plus d’un mois avec deux enfants à occuper (big up à toutes les mamans). Il peut m’arriver de ne rien vouloir faire avec les enfants parce que je suis épuisée mentalement. Alors durant ces périodes, je les laisse tout simplement jouer ensemble en vaquant un peu à mes activités solo, avec un œil sur eux toujours.

 

 

INTERACTIONS SOCIALES

Je suis enfermée chez moi depuis plus d’un mois avec deux enfants. Impossible de sortir, moi qui ait l’habitude de bouger et de voir du monde, ça change graaaaave ! Alors comment je garde le contact à distance avec ceux que j’aime ?

A la maison

La société actuelle fait qu’il est nécessaire aujourd’hui que les deux personnes d’un couple travaillent pour subvenir aux besoins de leur famille. On a donc pas l’habitude de se coltiner l’autre 24h/24 à la maison entre quatre murs. On en parle peu mais chaque couple a du mettre en place, consciemment ou non, un rythme de vie. Cela permet à chacun de prendre un temps pour soi et éviter d’envahir l’espace de l’autre. Je n’ai pas ce problème actuel puisque monsieur travaille encore et nous ramène un salaire plein sur deux. Cela n’empêche pas d’être les nerfs au bout de quelques semaines à s’occuper des enfants à la maison. L’essentiel : la communication

Prendre des nouvelles

Avec le confinement, interdit de se rendre chez ces meilleurs potes pour une soirée pizza/bières ! Alors pour le coup, on est content que des mecs/nanas aient inventé internet et toutes les applications gratuites qui nous permettent de garder contact avec ceux qu’on aime. Pour prendre des nouvelles de la famille et des amis éparpillés dans le monde, rien de mieux pour le moral de recevoir un petit message, une photo ou de se faire un live !

Limiter les informations

Au début du confinement, je regardais les informations matin/midi/soir pour me tenir au courant, notamment connaître le nombre de personnes contaminées à Tahiti. Et puis trop d’informations tue l’information. Alors, au bout de deux semaines, j’ai tout simplement désinstallé Facebook de mon téléphone. Voir des actualités parlant principalement du virus me rendait anxieuse : voir le nombre de morts explosés en Italie, suivre son évolution exponentielle toutes les heures – j’étais focus dessus un max. Il n’y avait pas d’intérêt hormis de perdre mon temps et d’y laisser ma bonne humeur. Depuis cela, je me contente de regarder les informations locales le soir uniquement et de jeter un coup d’œil rapide à cette carte pour suivre la situation globale dans le monde

 

 

MÉLANGE D’ÉMOTIONS

40 jours chez soi, ça peut faire péter plus d’un câble.

Se laisser aller

J’étais comme 90% au début du confinement en me disant que ce n’est pas si dangereux que ça. Clairement, ça me faisait c**** de ne plus pouvoir aller travailler (bonjour les acharnés du travail ). Ensuite, je voulais faire tout ce dont je n’avais pas le temps de faire avant. Et puis, ça me prenait la tête de n’avoir pas pu faire ça parce qu’il a fallu gérer les enfants, répondre à quelques mails ou appels… et puis ça me saoulait de devoir faire telle ou telle chose. Alors, j’ai décidé de lâcher prise et de faire avec. Si je n’ai pas envie de le faire, je ne le fais pas. Si j’ai de la motivation et je profite pour avancer ce que je souhaite. Si j’ai le moral à zéro, je me pose devant une série pour me vider la tête et repartir sur autre chose le lendemain. Tout est OK

S’inspirer

Je me suis orienter vers Instagram et Pinterest pour m’inspirer et me rebooster. Ces applications étaient déjà installés sur mon téléphone mais je crois que je ne les avais jamais autant utilisé qu’aujourd’hui. Elle propose un panel d’images et d’articles dans différentes thématiques, et surtout autres que ce fameux virus. Celles que je préfère sont les thématiques du voyage, de la décoration d’intérieur, de plans de maisons, de la vie d’un freelance et d’organisation personnelle et professionnelle. Alors je lis beaucoup, je m’inspire pour m’organiser et développer mon contenu. Et ça, ça fait du bien à mon quotidien de freelance confinée

 

 

ET L’APRES ?

On le prépare comme on peut.

    Laisses-moi un commentaire :

    Instagram

    Suivez moi!

    shares